Tag Archives: Billy Bob Thornton

Le Barbier : l’homme qui n’était pas là

15 Avr

Plan en noir et blanc avec Ed Crane, le protagoniste principal du film.

Les frères Coen signent avec ce film un de leurs chefs-d’œuvre. Très profond et tracassant, ce film a quelque chose de tourmenté et silencieux, à l’image du personnage principal. L’intrigue est captivante, avec tous ces revirements et complications. On n’arrive pas à savoir comment un type aussi normal et passif en est arrivé là. On se dit aussi que la justice est un peu un spectacle arbitraire. Finalement, on a que faire de la vérité, et ce qui compte, c’est une histoire convaincante. En dehors de cette ironie et absurdité, le film a quelque chose de poétique. Esthétiquement beau, calme, serein, envoûtant, triste. Un ton qui est à la fois désespéré, fataliste, tourmenté, résigné et posé.

De plus, le film est parsemé de quelques perles d’humour noir, chère à nos Coen. Le snobisme est montré mieux que jamais avec des personnages comme l’avocat ou le maître de piano qui sont hilarants. On a de la compassion pour ce personnage taciturne et solitaire qu’est Ed Crane, qui, à chaque fois qu’il a une ambition et entreprend quelque chose, se retrouve empêtré dans des problèmes. La fatalité voulait à tout prix le rattacher à sa vie de solitude et de silence, tout le monde le prend pour un imbécile et il est pourtant victime d’un engrenage invraisemblable qui le mènera à l’inévitable. Bref, dans ses silences, dans ses lenteurs, dans la beauté de ses images et la mélancolie de la musique, ce film est infiniment bouleversant.

Publicités